Que faire à Zagreb, en Croatie ?

Zagreb est la capitale et la plus grande ville de Croatie, marquant l’intersection entre l’Europe centrale et orientale depuis plus de mille ans. Bien qu’elle soit une capitale moderne, Zagreb garde un cachet unique grâce à ses ruelles charmantes et surtout les vestiges de son histoire dramatique. Son vieux quartier, au sommet d’une grande colline, est encore éclairé aux lampes à gaz. En bas de la pente, vous verrez l’influence viennoise de Zagreb dans la Basse-Ville, un quartier avec des pavillons du XIXe siècle et des jardins bien entretenus qui ressemblent à ceux de Prague ou de Budapest. Le jour, vous pouvez flâner dans les rues piétonnes et vous arrêter dans l’un des nombreux cafés.

Gradec

C’était la partie séculaire du centre médiéval de Zagreb, peuplée d’artisans et de commerçants. Aujourd’hui, c’est un vieux quartier pittoresque, idéal pour les promenades car les rues pavées sont toutes piétonnes. La Place Saint-Marc, où se trouvent le Parlement croate et la Cour constitutionnelle, reste le principal point de repère de la ville. L’église Saint-Marc a donné son nom à la place et conserve une grande partie de son architecture romane d’origine, mélangée à des ajouts gothiques ultérieurs dans les années 1300. Au sommet de la rue Radićeva se trouve la dernière porte de Gradec, qui est devenue le sanctuaire de la Vierge Marie après qu’un incendie du XVIIIe siècle a détruit toute la structure à l’exception d’une peinture de la Vierge (c’est du moins ce qu’on dit !).

Le Centre-ville de Zagreb

Le centre-ville raffiné de Zagreb a été aménagé dans les années 1800 et, contrairement aux ruelles tortueuses du centre médiéval, il compte de larges avenues et de grands bâtiments néoclassiques. Le centre-ville accueille les hôtels les plus prestigieux de la ville, ainsi qu’une grande partie de ses espaces verts et plusieurs musées prestigieux. Vous pouvez déjeuner dans un café ou faire du shopping haut de gamme, puis vous promener.

La place Jelačić

La circulation routière est interdite sur cette place qui est un genre de point de rassemblement de la ville moderne. Desservie par pas moins de sept lignes de tramway de la ville, cette place fait office de quartier d’affaires. La place porte le nom d’un chef du XIXe siècle, le comte Josip Jelačić, considéré comme un fin stratège militaire et un héros national. Sa statue a été érigée sur la place dans les années 1800, mais parce que Jelačić est devenu le symbole du nationalisme croate, elle a été détruite à l’époque communiste avant d’être réintégrée en 1990.

Kaptol

La façon dont la vieille ville s’est développée sous la forme de deux villages séparés au sommet d’une colline, côte à côte, est fascinante ! Et leur relation n’a pas toujours été amicale. C’est à Kaptol que le clergé était basé, le diocèse de Zagreb ayant été fondé dans le quartier en 1094. La cathédrale de Zagreb, qui date de la première année de la ville, a été rasée par les Mongols dans les années 1200, puis endommagée par un tremblement de terre au XIXe siècle.

Partager Cet Article: